La biologie
Activités du site
Accueil » Biologie » Bryozoaires

Les Bryozoaires

Bryozoaires

Les bryozoaires ou ectoproctes sont des colonies de petits animaux peu évolués essentiellement marins appelés les zoïdes (0.5mm). Il en existe près de 5000 espèces. Les zoïdes sont plus petits que les polipes des cnidaires. Leurs structures souvent très fragiles sont formées de calcaires et sont fixées.

Caractéristiques communes

Du grec bruon = mousse, et zôon = animal, soit les animaux-mousses.

Les bryozoaires d'une même colonie sont reliés entre eux et occupent des fonctions particulières ; capter la nourriture, défendre la colonie, nettoyer la colonie, reproduire la colonie, protéger les larves, ... Ils nourrissent d'algues unicellulaires, de bactéries et de diatomées.

Classification des Bryozoaires

Les bryozoaires sont un embranchement des Lophophoriens dont la dentelle de Neptune (ou dentelle de mer) et le faux corail sont leurs représentants les plus connus des plongeurs.

•Embranchement des Lophophoriens
•Couronne de tentacules ciliés en fer à cheval autour de la bouche (lophophore) : filtreurs microphages passifs
•Ectoderme rigide en logette (cystide) abritant la partie mobile (polypide)
•Tube digestif en U avec un anus proche de la bouche, mais extérieur au lophophore (ectoprocte)
•Pas d’appareils ventilatoire ni circulatoire : diffusion à travers les tissus et brassage du liquide interne par les mouvements du polypide
•Pas d’appareil excréteur : lorsque l’accumulation de toxines est trop importante, le polypide meurt et le cystide en régénère un nouveau
•Exclusivement coloniaux (aspect de mousse : « bryo »)
•Formes ramifiées ou encroûtantes
Embranchement des Lophophoriens
Couronne de tentacules ciliés en fer à cheval autour de la bouche (lophophore) : filtreurs microphages passifs
Ectoderme rigide en logette (cystide) abritant la partie mobile (polypide)
Tube digestif en U avec un anus proche de la bouche, mais extérieur au lophophore (ectoprocte)
Pas d’appareils ventilatoire ni circulatoire : diffusion à travers les tissus et brassage du liquide interne par les mouvements du polypide
Pas d’appareil excréteur : lorsque l’accumulation de toxines est trop importante, le polypide meurt et le cystide en régénère un nouveau
Exclusivement coloniaux (aspect de mousse : « bryo »)
Formes ramifiées ou encroûtantes
Rechercher
Mots-clés